La parentalité positive : pour mettre l'accent sur le bien

Lorsque vous n'arrivez pas à dialoguer avec votre enfant, c'est le début de la misère. Comme vous le savez peut-être, il n'existe pas deux mais trois façon de se comporter avec des enfants : soit vous êtes autoritaire, soit laxiste, soit vous faites preuve de parentalité positive. Et c'est cette dernière méthode qui marche le mieux.

Parentalité positive : privilégiez le dialogue

Dans la parentalite positive, vous n'essayez pas d'imposer vos idées par la contrainte sinon vous allez braquer votre enfant. Préférez discuter avec lui, savoir ce qu'il ressent, pourquoi il est en colère de temps en temps.

Quand il fait des progrès, encouragez-le pour qu'il aille encore plus loin dans sa démarche plutôt que de lui râler dessus et qu'il arrête. Au lieu de lui ordonner de faire les poussières, préférez demander cette tâche comme un service vous permettant de vous soulager un peu! Vous verrez que ça passera mieux. Ici vous allez l'impliquer dans la vie de la maison, lui demander de coopérer.